Accueil > Recueil d’écriture > Mémoire

Un tempérament de feu

Consomme et consume

 

L’amitié, tel un feu de bois.

Il craque, il pétille, il nous réchauffe et nous échauffe.

Mais un jour, il s’essouffle et meurt par un vent froid et sec.

Le départ de l’être tant apprécié et complice, nous peine et nous désole.

Même après de longs moments passés ensemble, puis séparés, l’idée d’une étincelle pour raviver cette joie ne cesse de nous tourmenter.

Mais le désaccord est tel, que seul les brindilles des souvenirs heureux peuvent à nouveau nous donner de la chaleur au fond de notre cœur blessé.

 

Effeuillez le recueil d'écriture