Accueil > Recueil d’écriture > 3

ADN

3 petits tours et puis s’en vont

 

Vous, qui m’avez précédé,

Vous avez pris vie, mais le destin vous a happé.

Tant de tristesse, tant de larme,

Terrible acharnement.

Après de longs mois de lutte à la création,

Le résultat vint mais ne fut pas si souhaité.

La nature prit un autre chemin d’identité,

Une existence qui sera dès l’aube parsemée d’embuches.

Un apprentissage de la vie complexe,

Une fragilité emmitouflée de solitude.

Le mensonge devenant petit à petit un mode de vie,

Des larmes s’invitant souvent en compagnie nocturne.

Mais malgré ce poids si pesant et si riche,

Le combat de la vie est toujours aussi fort.

 

Effeuillez le recueil d'écriture